tendances, novembre 2010

zig zagCertes, le temps coule, tout se meut, tout a changé, tout change encore, tout changera; ce que l’on aime aujourd’hui sera demain haï, et ce que l’on hait sera aimé; mais que le vent souffle d’est en ouest ou en sens inverse, la loi est immuable: les impitoyables diktats de la mode, quels qu’ils soient, mèneront toujours le monde. D’où l’importance capitale de prêter attention à des listes de tendances comme celle-ci. Que nous conseille l’air du temps, où souffle l’air frisquet de novembre? Soyons attentifs, notre indice de bonheur ne s’en portera que mieux.

IN

  • trouver Charlie
  • les bulles de savon
  • les motifs en zig-zag
  • le vote ethnique
  • frapper des voitures avec des objets cylindriques

OUT

  • la guillotine
  • la prolifération des poils de nez
  • marcher seul, pluie battante, yeux au sol, mains dans les poches, gueule pendante, barbe de trois jours, chapeau brun, clope détrempée, sous les pleurs d’un saxophone
  • les disquettes 5″ ¼
  • les cheveux frisés

7 commentaires sur “tendances, novembre 2010”

  1. Danke Herr Roger!! Ich nicht will stolen zu fliegen dein Arbeitsplatz! Wir könnten mitarbeiten?

  2. N’importe quoi, dites-vous? Je veux bien. Mais les listes de in et de out, justement, ne sont-elles pas par principe un un gros ramassis de n’importe quoi? Pourquoi, dans les revues de mode, le brun est-il agréable en février, alors que les souliers à lacets sont à proscrire le mois suivant? Qui décide de tout cela, et pour quelle raison, sinon pour des motifs absolument superficiels et arbitraires? La mode, c’est la mode, et ses voies sont impénétrables…

    Par ailleurs, dans l’improbable scénario où un frisé trouverait Charlie en faisant des bulles, vêtu de motifs en zig-zag, tout en frappant des voitures avec de gros objets cylindriques, et qu’en outre il fasse tout cela pendant le mois de novembre, il va de soi, me semble-t-il, qu’il mériterait notre respect et notre admiration, malgré ses bouclettes.

    Enfin, tant et aussi longtemps qu’un certain premier ministre demeurera en poste, jetant la honte sur la confrérie des frisés, dans mon livre à moi, le frisou restera out. (Bref, on peut y voir une métonymie, car ce n’est pas tant le cheveu frisé en général que je dénonce, que cet illustre personnage qui le porte…)

  3. Ben oui, m’sieur l’bloyeur, pour quessé que les cheveux frisés sont out à chaque mois? Va ben falloir nous esspliquer ça un moment donné!

  4. Les cheveux frisés?!? Vraiment? Celui qui « frise naturel » est donc out même s’il trouve Charlie, qu’il fait des bulles dans son t-shirt motif zigzag tout en frappant des « hood » de chars???
    N’importe quoi votre liste monsieur! N’importe quoi.
    Les genoux sont OUT, tiens. Pi La Chicane est IN.
    Digérez!

La parole est à vous