recette

c’est la saison des opinions
elles poussent comme le chiendent
leur pollen porté par les vents
bourgeonne dans tous les salons

épluchez-les grossièrement
leur pelure n’est pas comestible
et leur chair a un goût horrible
mangée sans assaisonnement

tranchez-les en fines lamelles
avec un couteau dentelé
vos paupières seront irritées
par les vapeurs émotionnelles

jetez-les dans un grand chaudron
avec des faits circonstanciels
beaucoup d’eau et un peu de sel
que tout se mêle à gros bouillons

servez-le avec du fromage
aux chroniqueurs de bas étage
qui pourront martiner leurs pages
fortifiés par ce lourd potage

La parole est à vous