le tiroir de babel

il y a un jour ou mille
jacques écoutait son maître lui dire
que tout était écrit là-haut
sur une espèce de grand rouleau
mais bientôt les vents contraires
en ont déchiré les pages
et les ont dispersées ici et là
est-ce que l’on sait où l’on va?

mais il y a une heure ou trois
j’ai eu le sentiment étrange
que chaque mot que j’écrivais
avait déjà été écrit
par mille mains secrètes
par des regards saturés de codes
qui copient jusqu’à nos silences
et savent mieux que nous
où l’on va.

La parole est à vous