futur potentiel 9

Viendra un jour, disait souvent le prophète aux bras blancs avant de perdre conscience, viendra un jour où l’arbre ne saura plus tomber seul, en silence, dans la forêt. Son écorce sera géolocalisée, sa chute enregistrée par des drones, ses feuilles et ses branches recombinées en chaises de parterre ou en livres de recettes.

Un jour viendra, concluait-il parfois quand il lui restait assez de souffle, un jour viendra où il n’y aura plus, de toute façon, ni de forêt, ni de silence, ni de solitude.

Chaque fois qu’il allait tomber dans les pommes, le prophète aux bras blancs racontait des choses de ce genre. Chaque fois, il n’y avait qu’un mur de plâtre pour l’entendre.

La parole est à vous