équation

le soleil se lève
le réveil sonne
le café est prêt
la télé est éteinte
la voiture démarre
la fumée colore le ciel
la brique est rouge
le pont traverse la rivière
l’ascenseur monte et descend
l’humain travaille quarante heures par semaine
l’argent est transféré
le repas est consommé
le soleil se couche
la nuit est belle les étoiles etc.

etc.

en hommage au poème «cortège» de jacques prévert

Un écrivain pour aveugles avec un chien célèbre
un rat de la ville avec un roman de laboratoire
une vedette de route avec une pomme de cinéma
un homme en noir et blanc avec une télévision paresseuse
un policier à mine avec un crayon corrompu
un pompier à balai avec un manche volontaire
un président portable avec le téléphone des États-Unis
un criminel rôti avec un poulet à cravate
une danseuse des synonymes avec un dictionnaire de claquette
un ministre à la crème avec la tarte des finances
un arracheur de sperme avec une banque de dents
un sportif porcin avec une grippe de salon
une femme à écrire avec une machine insatisfaite
et un vendeur de mort avec une peine d’assurances.