le pouvoir lubrifiant des chauves

(Il est l’heure, une fois de plus, de s’adonner au jeu du Wikitionnaire. Cet exercice oulipien 2.0, rappelons-le, consiste à générer, à l’aide d’un algorithme, une suite aléatoire de mots; l’auteur choisit ensuite, parmi ces mots, ceux qui frappent son imagination; ce même auteur, enfin, devant respecter l’ordre dans lequel les mots sont apparus, fabrique de bien étranges phrases.)

Il y a de quoi s’arracher les cheveux lorsque le télémétreur condimente les enregistreurs de vol.

Désengreneur, tu verras le bout du tunnel sans resubir le fluctueux interrogatoire.

Elle perdit sa fleur de pure laine à un décamètre des stratovolcans.

Le pouvoir lubrifiant des chauves favorise la pustulation des noir-ployants.

Les clavicornes autoapplaudissent quand je coconise le téton du sensualiste féérique.

écriture sale

(Ah, célébrons l’esprit des fêtes en jouant à nouveau au jeu du Wikitionnaire! Pour ceux et celles qui n’en savent rien, en voici les règles: devant une suite de mots et d’expressions générés au hasard par le Wikitionnaire, je choisis ceux qui me plaisent et, les laissant dans l’ordre où ils me sont apparus, je fabrique des phrases. Sans plus attendre, voici les fruits de ma toute dernière récolte.)

Le Royaume de Norvège est la plaque motrice des marques de distributeur, des pirogues et de la chanson de geste.

Ce cordon sédatif, approximatif mais coriace, décalcinera les anglomanes par étagement.

Ô, porte-enseigne du secteur privé et des pistons, retiens ton bras!

Au carrefour de la lavande fine et du contre-sort puant, la cuisinette d’un culturiste gitan.

L’écriture sale accompagne les dodos de Jean-Luc comme des bécasseaux tachetés et vengeurs.

la lady en laisse

(Il y a des lunes, des dunes, des plumes et des brumes que je ne me suis point adonné au jeu du Wikitionnaire – jeu qui, rappelons-le pour mémoire, consiste à générer, à l’aide dudit dictionnaire, une succulente liste de mots aléatoires, à y choisir les plus frais et les plus juteux puis, en les laissant dans l’ordre où ils sont apparus, à en faire de goûteuses phrases. Voici le fruit de cette rencontre entre les excrétions de la machine et les glapissements de mon esprit.)

La lady en laisse fut prise de court par un pouding concerté.

Un zouave venu de l’ouest-sud-ouest, par la belle porte cochère de l’encan profané, repoussait le télémarché.

Il sera pourri gâté, perpétuellement, ce révérendissime coq-de-roche…

Intimider un pédopsychiatre par gueulements peut abîmer, à long terme, les oreilles-de-souris.

Un paradoxe français: au centième baquet va la bise.

dianétique des camionnettes

(Laissons l’approximation informatisée du hasard guider une fois de plus notre plume, et jouons à nouveau au jeu du Wikitionnaire, ce jeu qui consiste, rappelons-le pour mémoire, à demander au susdit dictionnaire de faire surgir une hasardeuse suite de mots, puis à ficeler tout cela en de belles petites phrases incongrues.)

Pour les diheptapodes travailleuses, c’est une forme d’inhumanité que de leur faire narration de la dianétique des camionnettes.

Le blanc d’Espagne sera déporté là où les bogues sont à défaire.

Sur ces entrefaites, un mal de chien avait démusclé le microlithique gestateur.

J’ai passé l’éponge sur l’argent unisexe; et mon cul, c’est du poulet.

Le diplomatiste, incrédule dans son living-room, engueula les triolistes voûtés.

la foire rimbaldienne

(Tentons une fois de plus les forces du chaos, et jouons le jeu du Wikitionnaire, cet exercice oulipien 2.0, où l’on demande à un algorithme de générer une suite aléatoire de mots, où l’auteur choisit ensuite, parmi ces mots, ceux qui frappent son imagination, et où enfin ce même auteur, devant respecter l’ordre dans lequel les mots sont apparus, fabrique de bien étranges phrases.)

Le mont de Vénus s’avéra la principale cause d’une autodestruction combative de l’argent du cœur.

Les biélorusses orphelins songeaient aux mutations constitutives du transatlantique éloge de l’ethno-jazz.

Ceux qui oseront faire la foire rimbaldienne s’auto-enrichiront par cambrements successifs.

Une omelette norvégienne, une proclamation viciable, une coagulation dentée: ainsi délirait, de porte en porte, le programmateur malintentionné.

Il avait du toupet, lui qui correctionnait les kippas, chafouinait par plaisir et allait même jusqu’à rewikifier les queues-de-vache.