on m’a envoyé un «j’avertis»

Je ne souhaite pas faire une fréquente habitude de publier des pourriels; mais celui-ci dépasse l’entendement. Cette missive voudrait nous faire croire à un courriel «officiel» de Microsoft. Pour un piège à con, l’idée de départ n’est pas mauvaise: se faire passer pour Steve Lipner, qui travaille réellement chez Microsoft à titre de directeur des stratégie de sécurité, et évoquer à une mise à jour urgente (et fausse, évidemment). Et comme on l’a vu avec la grippe du bovin, la grippe du poulet et, plus récemment, la grippe du porc, la peur est un moyen efficace de faire avaler n’importe quoi au quidam moyen.

Or, la potentielle crédibilité de l’auteur va drette chez l’yable, dès lors qu’elle s’égare dans les méandres de la tour de Babel. Voyez plutôt (j’ai supprimé le lien, qui mène sans doute vers un virus ou un magasin de pilules bleues):

Sujet: Chers Clients Microsoft :                BUIOSHCHPV
De: Microsoft Corp. [security@microsoft.com]

Chers Clients Microsoft,

Nous vous prions de remarquer que Microsoft a recemment rilasciato une modernisation de la protection pour Microsoft Windows OS.
La modernisation s’applique aux suivantes versions de systeme operationnel : Microsoft Windows 98, Microsoft Windows 2000, Microsoft Windows Millennium, Microsoft Windows XP, Microsoft Windows Vue.
On prie de remarquer, que la presente modernisation s’applique aux modernisations avec priorit? haute categorie.
Au fin proteggere de l’ordinateur des menaces a la surete et aux problemes de prestations, on conseille d’installer cette modernisation.
Vu que la distribution publique de cette modernisation par le situ? officiel http://www.microsoft.com aurait resulte efficace dans la cr?ation de un software « malins », nous avons pris une decision d’emettre une version experimentale prive d’une modernisation pour tous les usagers de Microsoft Windows OS.
Comme l’ordinateur etabli pour recevoir les notifications lorsque elles sont des disponibles nouvelles modernisations, que vous avez recu ce j’avertis.
Au fin d’entamer la modernisation, on prie de suivre pas-passe les instructions :

1. On prie de decharger la modernisation en tant que le suivant link : [LIEN SUPPRIMÉ]
2. Suivre attentivement toutes les instructions qui apparaissent sur je masque.

S’il ne change rien apres avoir execute le file, probablement dans les positions de le votre il range operationnel on dispose d’une indication d’executer tous les modernisations dans conteste de routine.
En tel caso, a ce point, la modernisation de le votre range operationnel sar? fini.
Nous nous excusons par les eventuelles malaises que ce je reviens pourrait etre la cause pour vous.

Merci, Steve Lipner Directeur de la S?ret? Assurance Microsoft Corp.

RLRPPFZTMUVMVBREQKTCXESBWELXWVWQYVJIHG

Ma bouche est bée, et ne saurait se dé-bé-iser. Je ne dis pas que ce message ne pourrait pas potentiellement faire mouche, si toutefois il était écrit de manière professionnelle (et dans une seule langue, plutôt que quatre). Mais dans l’état, comment peut-on croire qu’on pourrait même songer à prendre une telle aberration au sérieux?

Et quelqu’un a-t-il essayé Microsoft Windows Vue?

les pourriels

Qui sont ces gens qui envoient des pourriels? Et quels sont ceux qui, par une extrême naïveté, tombent dans le panneau?

Cela me rend chaque jour plus perplexe. Toujours à l’affut de nouvelles méthodes pour déjouer les filtres anti-pourriel qui deviennent de plus en plus sophistiqués, les producteurs de mails-poubelle rendent en effet leurs messages de plus en plus bizarres, voire complètement ridicules. J’en veux pour preuve cette missive, un peu surréaliste, reçue ce matin:

titre: to Stockholm, as a dainty of
de: Parras (undies@dwikarya.nl)
Luteus_ calycibus verticillatis appendiculatis: labio superiore bipartito; inferiore tridentato. _Linn. Syst. Vegetab. ed. 14._ _Murr. p. 656._ LUPINUS sylvestris, flore luteo. _Bauh. Pin. 348._ The Yellow Lupine. _Park. Parad. p. 336._ [Illustration: No 140] The present, with many other species of Lupine, is very generally cultivated in flower gardens, for the sake of variety, being usually sown in the spring with other annuals; where the flower-borders are spacious, they may with propriety be admitted, but as they take up much room, and as their blossoms are of short duration, they are not so desirable as many other plants. It is a native of Sicily, and flowers in June and July. We have often thought that the management of the kitchen garden, in point of succession of crops, might be advantageously transplanted to the flower garden; in the former, care is taken to have a regular succession of the annual delicacies of the table, while in the latter, a single sowing in the spring is thought to

uniformise

Que penser de cette citation en latin? De ces considérations sur la botanique? De cette image difforme? Quel est le rapport avec Stockholm!?

Et comment font-ils, bordel, pour savoir que j’ai un petit p…

I don’t want relationship, I just want blog blog blog

Blog blog blog.

Un blogue doit être nourri pour vivre, cela va de soi. Mais de quels aliments se nourrissent les blogues?

De n’importe quoi, dit-on. N’importe quoi qui comporte des lettres combinées pour donner des mots, qui se suivent dans ce que l’on appelle communément des phrases. Remarquez, ce ne sont pas tous les bloguistes (blogueurs? blogomaîtres? blogouneurs?) qui font des phrases complètes; à peine certains font-ils des phrases.

N’importe quoi, donc? Ouais.

– Je pourrais déverser ici tout le contenu de mes tripes (métaphoriquement ou pas), crier au monde mon existence;

– Je pourrais jouer les vierges offensées et me scandaliser pour tout et pour rien;

– Je pourrais partager mes intérêts pour diverses disciplines, telles la plongée en eau douce, le tricot ou le boulingrin;

– Je pourrais encore dénoncer les pas-fins, chasser les sorcières, protéger les otaries, défendre le veuf et l’orpheline;

– Je pourrais aligner une interminable série de photos de chiens, de paysages, de fleurs, que les quidams pourraient admirer;

– Je pourrais même, à la limite, écrire en langage binaire (ce qui me fait penser à cet excellent mot d’esprit: 010 0 010 1110 111010);

Mais je ne ferai rien de tout cela.

Non.

Le défoulement par l’écriture. L’écriture par le défoulement. Donner corps aux idées, folles et moins folles, qui traversent fugitivement mon esprit.

Écrire, surtout. Écrire sur tout. Écrire sur rien. Écrire pour écrire. Parce que même si j’écris n’importe quoi, au moins j’aurai écrit quelque chose.

Blog blog blog.